Canyoning à Lyon | Equilibre Vertical

Où pratiquer le canyoning autour de Lyon ?

Où pratiquer le canyoning autour de Lyon ? De nombreux canyons sont accessibles facilement à la journée ou la demi-journée depuis l’agglomération lyonnaise. Petit tour d’horizon des meilleurs spots pour pratiquer le canyoning à Lyon.

Les canyons les plus proches : l’Ain et le Bugey

Les canyons les plus proches de Lyon sont ceux du Bugey et de l’Ain. Ces canyons sont souvent situés le long de cours d’eau alimentés toute l’année par les précipitations et par des sources dont l’eau se faufile dans les formations calcaires des plateaux et des monts du Bugey. Ces canyons ont une ambiance très minérale et très verdoyante avec les forêts qui les entourent.

Le canyon de Tréfond-Pernaz et du Rhéby sont des canyons idéals pour le printemps car ils sont alimentés par les précipitations de la fin de l’hiver et du printemps. En revanche, ces canyons sont souvent secs en période estivale et sont fermés par arrêté au mois d’août pour préserver les écosystèmes.

Canyon de Tréfond-Pernaz dans l'Ain

La descente de la cascade de 15 mètres dans le canyon de Tréfond-Pernaz dans l’Ain

A la fin du printemps et en pleine période estivale, avec la hausse des températures, on se dirigera vers le canyon de Chaley dans la vallée de l’Albarine qui est alimenté toute l’année par une résurgence avec de l’eau à température quasiment constante autour de 14 degrés. Le canyon de Chaley peut être froid en début de printemps mais il est idéal l’été pour se rafraîchir. C’est un très beau canyon d’initiation avec de nombreux sauts et toboggans et de petits rappels facultatifs.

Canyon de Chaley (Ru de)

Progression sur corde dans le canyon de Chaley (Ru de) en avril

Plus loin de Lyon, en direction de Belley à Artemare, le canyon du Groin est l’un des plus beaux canyons des Alpes. En revanche pour le parcourir, il faudra être patient puisque le canyon est alimenté par une source vauclusienne qui peut rendre le canyon impraticable en quelques heures après des précipitations. En période de sécheresse, le Groin manquera d’eau. La meilleure période est donc le printemps dans des périodes sans précipitations.

Les canyons du Vercors : découverte et grandes courses

Dès la fonte de la neige sur les plateaux du Vercors, les canyons du Vercors sont accessibles à des pratiquants débutants et bien encadrés.

Le plus célèbre canyon du Vercors : les Ecouges propose des combinaisons plus ou moins techniques : une partie haute technique et très encaissée avec beaucoup de rappels et une ambiance incroyable et une partie basse plus boisée et plus ouverte avec de nombreux sauts et toboggans.

Entrée du canyon des Ecouges partie haute

Entrée du canyon des Ecouges partie haute à Saint-Gervais dans le massif du Vercors

Pour s’initier au canyoning et au rappel, le canyon du Versoud dans le nord du Vercors à la Rivière offre un parcours intéressant.

Plus du côté de Grenoble, le canyon du Furon est un beau canyon pour découvrir l’activité, en revanche, avec la proximité de l’agglomération grenobloise, il est souvent encombré en période estivale par les nombreux groupes encadrés.

Les canyons de Savoie : entre gorges et cascades

Dès la fonte de la neige sur les massifs préalpins de Chartreuse et des Bauges, les canyons de Savoie offrent un beau terrain de jeu pour tous.

Le canyon du Grenant est un canyon rapidement accessible depuis Lyon. Victime de son succès, il peut être très parcouru par des groupes certains week-ends. A noter que ce canyon est interdit depuis le printemps 2018 à cause d’une pollution microbiologique des eaux.

Dans les Bauges, les canyons de Ternèze à Curienne et du Pont du Diable à Lescheraines offrent de très beaux parcours pour la période estivale. Le canyon de Ternèze à Curienne est très ludique avec de nombreux sauts et toboggans. Le Pont du Diable est un canyon très encaissé avec des sauts et des rappels impressionnants.

Rappel dans le canyon du pont du Diable à Lescheraines en Bauges

Rappel dans le canyon du pont du Diable à Lescheraines en Bauges

Un peu plus loin, on trouve les canyons de la région d’Annecy avec le canyon d’Angon accessible en 2 heures depuis Lyon.

Les canyons du Jura : sauvages et grandioses

Les canyons du Jura sont moins réputés que ceux des Alpes pourtant ils offrent une alternative très intéressante à seulement 1h30 de Lyon pour ceux qui veulent découvrir la magie des gorges et des canyons calcaires.

Le canyon du Tacon à Coiserette n’a rien à envier aux canyons des Alpes. Son encaissement important et son environnement boisé le rendent simplement magique à la fin du printemps et en été.

Il est conseillé de parcourir les 3 parties du canyon pour une expérience totale : la dernière est souvent zappée pourtant elle offre certains des plus beaux passages du canyon.

Canyon Coiserette Jura

Entrée dans le dernier encaissement du Tacn à Coiserette (Jura) en rappel sous cascade

Tous ces canyons sont proposés en encadrement par le Bureau Escalade Montagne de Lyon. Consultez le site Équilibre vertical si vous cherchez un guide de canyoning au départ de Lyon.